BIOGRAPHIE

1907

Naissance à Genève, le 6 décembre d'un père originaire d'Onex (GE) et d'une mère savoyarde. Albert Chavaz sera l'aîné de neuf soeurs.

1915

Entrée au Collège Saint Joseph de Thonon, jusqu'en 1922. Un de ses professeurs, Guillot, lui transmet la passion du dessin et lui décerne son premier prix.

 

1927

Alors qu'il faisait un apprentissage de boulanger dans l'entreprise familiale, Chavaz peint et dessine beaucoup. Son talent sera reconnu rapidement, par un diplomate suédois habitué de la boulangerie qui remarqua les travaux du jeune Chavaz. La mère du futur artiste, Joséphine, convainc alors le directeur de l’École des Beaux-Arts de Genève de prendre son fils à l'essai.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chavaz fréquente alors les beaux-arts de 1927 à 1932, aux côtés d'Albert Decarli (1907-1996), Emile Chambon (1905-1993), Emilio Beretta (1907-1974), Paul Monnier (1907-1982), Pierre-Barthélémy Pitteloud (1910-1939) et bien d'autres. Ensemble, ils forment l'Ecole des Pâquis, un groupe d’artistes rassemblés autour d'un intérêt commun pour la thématique rurale genevoise, au même titre que la célèbre Ecole de Savièse.

1929

Albert Chavaz et Emilio Beretta se rendent à Locarno (TI) où ils réaliseront les peintures murales de la maison Efrem Beretta intitulées "Les œuvres de la miséricorde".

 

1931

Chavaz reçoit le prix Harvey pour son portrait de Jeanne Delabays.

1931

La Confédération octroie à Chavaz une bourse lui permettant de partir étudier à Paris.

1934

Pour la seconde fois, le jury remet à Chavaz le Prix Harvey pour la réalisation de deux portraits de "Madeleine Dégerine".

 

La même année, le grand Edmond Bille (1978-1959) engage Chavaz pour collaborer à la décoration murale de l'église de Fully (VS).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1935

Fin de l'année 1935, son ami et décorateur Louis Moret invite Chavaz à exposer aux côtés de l'artiste autrichien Joseph Gautschi du 7 au 21 décembre. Cette exposition marqua le début de la toute première galerie privée, la Galerie L'Atelier ainsi que le point d'ancrage d'Albert Chavaz dans le Valais.

1936

Chavaz quitte définitivement Genève et s'installe en Valais grâce au soutien et à l'accueil de Mme et M. Raymond Héritier, propriétaires du Café de la Croix Fédérale à Sion. Il restera chez eux pendant cinq ans.

1939

Lors d'une promenade à Savièse, Albert Chavaz rencontre Julie Luyet, qu'il épousera une année plus tard. Le couple s'installe à Granois (Savièse)

 

La même année, la Galerie du Lion d'Or à Lausanne organise la première exposition personnelle d'Albert Chavaz. À l’extrémité du Lac Léman, l'artiste découvre les chefs-d’œuvre du Prado, exposés au MAH (Musée d'art et d'histoire de Genève).

1942

Chavaz obtient le Prix Harvey pour la troisième fois. Ce dernier récompense son portrait de "Lucile".

1943

Dès 1943, Chavaz entretient une importante correspondance avec le peintre René Auberjonois (1872-1957) et ce, pendant six ans.

1946

Chavaz obtient le Prix Diday pour "La Charité", la plus grande œuvre jamais réalisée par l'artiste. Elle est actuellement visible dans l'espace d'accueil de la Maison de Commune de Savièse.

 

1952

Sous impulsion de son directeur Albert de Wolff, le Musée de la Majorie (actuel Musée d'art du Valais, Sion) présente pour la première fois une exposition importante de plus d'une centaine d’œuvres d'Albert Chavaz.

1963

Cette année-là, Chavaz aide Angel Duarte à la fondation de l'Association valaisanne des artistes.

1967

Le Musée d'art et d'histoire de Fribourg organise, à l'occasion des 60 ans de l'artiste, une exposition rétrospective de Chavaz.

1977

Dix ans plus tard, à l'occasion de ses 70 ans, Chavaz expose au Château de Romont (FR). Une sélection d’œuvres retrace les quelques cinquante années de carrière de l'artiste.

 

1983

La Fondation Pierre Gianadda organise une grande rétrospective de l’œuvre tardif de Chavaz de 1960 à 1990, tandis qu' à Sion, le Musée d'art du Valais présente ses premières œuvres, soit celles datant de 1930 à 1960.

1994

Rétrospective Albert Chavaz à la Fondation Pierre Gianadda à Martigny (VS).

1990

Décès d'Albert Chavaz

EXPOSITIONS

Albert Chavaz a participé à un nombre important d'expositions personnelles et collectives de 1929 à 1989.

Trouvez le détail de ces expositions en cliquant ici :

Chavaz in Albinen, 07.09.18 > 26.10.18 © Radio Rottu Oberwallis

 

BIBLIOGRAPHIE

De nombreux ouvrages sur Albert Chavaz ont été publiés au fil des années dont voici une liste non-exhaustive :

 

  • Maurice Chappaz, Albert Chavaz, Genève : Pierre Cailler, 1969

  • Raymond Farquet, Albert Chavaz Un portrait, Genève : Vernay, 1985

  • Marie-Claude Morand, L'oeuvre d'Albert Chavaz dans le paysage artistique romand, Sion, Martigny : Éditions des Musées cantonaux - Fondation Pierre Gianadda, 1994

  • Steffan Biffiger, Paul R. Riniker, Albert Chavaz 1907-1990 catalogue de l’œuvre peint, Visp : Rotten Verlag, 2000

  • Jacques-Dominique Rouiller, Albert Chavaz, 6 décembre 2007-9 mars 2008, Martigny : Fondation Pierre Gianadda

 
 

FILMOGRAPHIE

La Fondation Albert Chavaz possède un certain nombre de films et documentaires autour de l'artiste, de sa vie et de son œuvre. N'hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations.

Ressources Fondation Albert Chavaz

  • Les carnets et les lettres, 2015

  • Albert Chavaz, 2016

Ressources en ligne

info@fondationalbertchavaz.com | +41 (0) 78 710 61 21

Valais | Suisse

Mentions légales

© 2019, Fondation Albert Chavaz